Vous êtes ici : L'ESJ > Informations ESJ > 2012-2013
 
SOMMAIRE
.
.
.
.
 
Voir aussi : 2013-2014 - 2014-2015 - 2015-2016 - 2016-2017

Informations ESJ 2012-2013

     
 

Signature d'une convention entre la Marine et l'Externat

En ce début juillet, signature entre l’Amiral MAGNE, et l’Externat d’une convention dont voici les éléments majeurs :

La présente convention a pour but d’officialiser les liens et les actions, développés entre la Marine nationale et l’Externat Saint Joseph. Conformément au projet d’établissement et aux programmes de l’Education nationale, cet accord entend renforcer le lien Armée Nation, favoriser l’éducation à la défense et l’ouverture des jeunes au monde professionnel.

Ainsi l’Externat Saint Joseph et la Marine nationale conviennent de maintenir des échanges réguliers, de s’associer pour renforcer leurs relations de partenariat  et de coopération. Ces dernières concernent tout l’ensemble scolaire, une attention particulière étant cependant portée aux lycées (général et professionnel).

__
Cliquez sur les images pour les voir en taille réelle


 
     

     
 

Horizon DAKAR

Ils sont partis ce dimanche matin 7 avril. Ils, ce sont six élèves accompagnés du Père LUIGI et de Stefania RANUCCI. Dans leurs bagages, des kits de survie, des vêtements, des peluches… de quoi remettre aux « enfants de la rue » qu’ils rencontreront sous le couvert de l’association « KEUR NAZARETH ». Ils sont également porteurs du fruit des actions de solidarité de l’établissement, soit sensiblement 5000 €, destinés à l’agrandissement de l’école.


Lire l'article de presse paru dans le Var Matin

A une semaine du départ, et après un week-end de partage… quelques impressions des jeunes qui vont emmener l’esprit de notre école à Ste Marie de Hann et auprès des enfants de rue de Dakar :

"J’ai hâte de voir réellement ce qui nous attend … leurs réactions … nos réactions… Je suis très enthousiaste à l’idée du départ…cela commence à devenir concret…la récente prise de contact avec ma correspondante m’a rassurée et motivée d’autant plus et même si  je ne réalise pas encore dans quelle aventure on s’embarque, je m’y prépare avec impatience !"

" J’espère vivre au jour le jour… chaque jour rencontrer des personnes différentes dont je me souviendrai toute ma vie…je voudrais revenir avec une nouvelle vision des choses qui m’entourent pour mesurer encore plus la chance que j’ai…que ce soit une expérience unique et enrichissante. Crainte et appréhension vu que je ne sais toujours pas qui seront mes correspondantes… un peu stressée, mais hâte de partager ce voyage, je suis pressée de partir, cela promet d’être un voyage chargé d’émotions. "
  
" Je n’ai pas réellement de craintes face à ce projet…peut être la crainte de me découvrir moi-même sous un autre angle… cela peut être effrayant… je n’ai pas d’attentes particulières, ce voyage à tout à m’offrir… moments de partage… offrir ce que nous avons tous en commun : des moments de joie et d’amitié. Nous aurions tous pu naitre à leur place, ce n’est pas normal qu’ils tombent aussi jeunes dans quelque chose qui les dépasse. La rue est effrayante, un toit est la base d’une vie, pouvoir avoir une famille, ou tout simplement le sentiment de posséder quelque chose, c’est une chose difficile que nous allons faire, mais nous ne pouvons en sortir que meilleurs !"
  
" A une semaine du départ, je suis très impatiente, c’est la concrétisation d’un projet qui occupe de plus en plus de place dans nos vies… pour l’instant, ma seule crainte est de ne pas pouvoir fermer mes valises tant il y a de dons à y faire entrer… j’ai très hâte de découvrir l’Afrique et sa joie de vivre…"
   
" La lumière de Jésus ressuscité habite mon cœur. Je suis rempli de joie en pensant que dans quelques jours je partagerai la vie de mes frères du continent africain. Mon rêve d’enfant se réalise et c’est avec des jeunes simples et motivés de l’Externat Saint Joseph que je pars du 7 au 24 avril à Dakar…"

Un grand merci à tous ceux qui se sont investis pour que ce projet se réalise, le mot de la fin à un de nos deux ambassadeurs 2012 :
     
" De retour de Dakar, c’est bouleversé que je retrouve ma vie d’européen…ces deux petites semaines qui n’ont semblé qu’une journée ont été pour moi une leçon de vie. Les gens, leur quotidien, leur enthousiasme face à leur situation… tout a été incroyable pour moi. Je suis heureux que cette année les candidats à cette « mission » soient aussi nombreux… signe que le projet se prolongera dans le futur. J’espère que, comme moi, ils reviendront émerveillés, un peu révoltés, mais prêts à y retourner…"

Pour ma part, je mesure la chance que je vais avoir : partager tous ces moments forts qu’ils pressentent mais  dont ils sont encore inconscients… Merci à vous tous qui nous avez encouragés et aidés dans la mise en place de ce séjour et qui serez dans nos bagages dimanche...

Stefania RANUCCI

 
     

     
 

La Neylière

Comme chaque année, la famille Mariste se retrouve dans la maison mère de La Neylière, sise dans les Monts du Lyonnais. Une centaine de participants, dont 18 de l’Externat, ont partagé des temps conviviaux mais aussi des conférences !

C'est sous la pluie battante, que 18 membres de la Communauté éducative de l'Externat quittaient OLLIOULES jeudi 4 avril pour la maison mère des Maristes de la Neylière.

La session 2013 portait un long titre qui se voulait explicite : « dans l'établissement scolaire catholique, en quoi les moyens de communication actuels et d'accession aux savoirs et à l'universel bouleversent-ils la relation élève / adulte? » Tout un programme !


Cliquez sur l'image pour voir la photo de l'équipe

Quelques éléments sur le déroulé au rythme d'une conférence par demi-journée :

Vendredi matin, Christiane DURAND, de l'observatoire de pédagogie du Secrétariat de l'Enseignement Catholique, entrait dans le vif du sujet par le volet sociologique.
- Place de l'individualisme et angoisse ontologique;
- La société de tribu et mon (mes) identité(s);
- Que fait-on voir de soi et la notion d'extimité;
- L'écrit (SMS par exemple) comme médiation, car parler c'est se dévoiler;
- Le besoin d'être secouru en permanence par l'autre;
- La bonne distance adultes - enfants en pensant que chacun a le droit à sa vie privée;
- Le multi tâches

Et de ce constat, Christiane DURAND reprend quelques pistes éducatives que vous retrouverez dans le document « Parcours de vie » distribué à la rentrée scolaire
- Revaloriser l'institutionnel, pour que chacun grandisse, il faut assurer des fonctions;
- Consacrer du temps au développement de l'esprit critique, à l'intériorité;
- Assumer l'autorité pour trouver une juste posture;
- Vérifier des idées qui semblent simples comme par exemple être dans le virtuel éloigne et empêche les relations ? En est-on si sur... et Skype ?

Munie de ces apports, l'assemblée s'est réunie en groupes afin d'exprimer une conviction, échanger une expérience vécue et des pratiques. Didier DALGER a partagé l'expérience conduite sur l'utilisation de FACEBOOK dans des classes de 4ème.

Conférencier de l'après-midi, le Père Emeric DUPONT cumule des fonctions de curé de paroisse, thésard, psychologue intervenant en Centre médico psycho pédagogie. Avec lui, nous avons abordé le sujet par le volet psychique. Conférence aride difficile à résumer.

Quelques notes :
- Le monde numérique est devenu un essentiel par exemple le téléphone portable comme objet transitionnel qui prolonge le soi-même ;
- La distinction entre désir et jouissance, si la jouissance est offerte est-il nécessaire de la désirer ? Le discours social tend à valoriser l'exhibition de la jouissance et c'est de ne pas avoir accès à la jouissance qui culpabilise. Et pourtant l'une des conditions de vie en société est de limiter la jouissance. Il nous faut revenir au désir source de progrès ;
- Si je veux être sujet (poser des choix), cela doit passer par le langage, en opposition à l'esclavage de l'image, des sensations.
- Puis le Père a traité de l'image de soi en cinq strates :
- La sécurité qui renvoie à la trace numérique ;
- La question de l'identité et l'image sociale renvoyée ;
- L'appartenance à la famille, au groupe de ses pairs, l'e-communautarisme ...
- Le but arrimé au désir avec les notions d'engagement et de projet ;
- La compétence et les savoirs à organiser, la capacité a gérer plusieurs choses à la fois, la relation à la machine (ordinateur).
- Le Père concluait sur deux conséquences anthropologiques:
- La déréalisation à savoir la perte de la perception réelle du monde d'où la nécessité d'aider le jeune à faire la différence entre le réel et le virtuel, à mettre du langage dessus, à éveiller à sa propre intériorité.
- Le rapport à la vérité et à l'autorité, ce qui est populaire (première page de Google) n'est  pas forcément le plus .... D'où quelques conseils: opérer des choix, poser des arguments, ouvrir une parole critique, éveiller afin de résister à l'obstacle, travailler son image numérique, bref ne pas être esclave en interrogeant sa propre recherche.

Célébration eucharistique et soirée d'écoute de textes choisis sur la thématique des bancs de l'école.  De Cavanna à Ionesco, du « petit pensionnaire » à « Claudine à l'école », les lecteurs nous ont fait passer un agréable moment.

Samedi matin, place à Patrick LAUDET, inspecteur général de lettres et... diacre. Discours décoiffant loin des Bulletins Officiels. Le livre objet va disparaître, et alors ? L'important, c'est le contenu, l'histoire au sens du récit et d'inviter les enseignants à raconter, à porter parole. Bien que les ressources (livres, films...) n'ont jamais été aussi nombreuses, les élèves lisent de moins en moins, et alors ? Il faut leur déboucher les oreilles à la manière de Rabelais. Ne pas enseigner le désespoir (allusion à MAUPASSANT), réfléchissons à ce que nous enseignons. Si les livres sont d'accès difficile utilisons le détour du cinéma et surtout parler beaucoup aux élèves. Invitation forte à redonner de la liberté aux professeurs.

 
     

     
 

La Saint Joseph

Belle journée de partage en ce vendredi 22 mars à l’Externat, journée choisie pour fêter la Saint Joseph, où se conjuguaient la fête et le partage. Flash Mob, courses solidaires, jeux, carnaval, autant d’ingrédients que l’on vous invite à suivre...


Dès potron-minet, les élèves de l’école foulaient les premiers le stade, classe par classe, drapeau de solidarité à la main ; les kilomètres parcourus étaient sponsorisés par les parents et les amis. Simultanément, les lycéens s’activaient transformant les laboratoires en cuisines et en moins d’une heure les quelques 300 baguettes étaient transformées en sandwiches variés.

La sonnerie à peine retentie, les lycéens de 2d et de 1ère ainsi que ceux du LP partageaient sandwich et pomme pour le prix d’un repas ; ils offraient ainsi la différence à la caisse de solidarité. Les élèves de terminale déjeunaient eux-aussi, d’une manière plus festive, autour d’une grande table garnie de spécialités réalisées par leurs camarades.


Cliquez sur l'image pour voir la vidéo de la fête (*.wmv : 60Mo)

Place alors aux sportifs, collégiens et lycéens, emmenés par Davy MURAT, qui se lançaient dans un cross à travers les espaces de la Cordeille.

13h30 : les plus jeunes, revêtus d’un tee-shirt blanc, pénétraient dans le stade, la musique grondait… les profs d’EPS les accueillaient dans un stade délimité au millimètre. Ils seront vite rejoints par tous les autres cycles plus colorés. Dans un premier temps, le partage se concrétisait par les délégués qui remplissaient des colonnes de balles de ping-pong, signes de toutes les opérations de solidarité conduites en vue du financement d’une école à DAKAR.

Puis, moment attendu préparé par les élèves et leurs enseignants. C’était parti pour le super FLASH MOB ! Cinq minutes de bonheur, belle unité d’un ensemble scolaire dansant en rythme, partageant un simple instant de convivialité.


Cliquez sur l'image pour voir les photos

Dans un ordre impeccable, les élèves regagnaient leurs cycles respectifs laissant le stade aux enfants de maternelle qui, à leur tour, courraient pour les autres.

Les lycéens avaient préparé une trentaine d’ateliers d’animation pour les plus jeunes. Super ambiance, on se demande qui s’amusait le plus ! D’autres lycéens, du cycle professionnel, prenaient en charge les élèves de grande section de maternelles pour des activités manuelles, pendant que d’autres se livraient à des tournois de foot, jeux en ligne, culture générale…

Les collégiens partaient pour de nombreux tours de pistes ; chaque classe avait savamment choisi un thème de déguisement ; musique, sourires, élégance, ambiance bon enfant, professeurs et personnels détendus…

___
Cliquez sur l'image pour voir les photos

17h, entrée en célébration par la bénédiction d’un olivier. La température était fraîche en ces premiers jours de printemps au théâtre de verdure mais la prière s’en trouvait encore plus humble… et le chocolat chaud fut le bienvenu.

Les membres du Conseil de Direction tiennent à remercier chaque membre de la communauté à commencer par les élèves, les professeurs d’EPS qui ont su relever le défi en moins de trois semaines, tous les enseignants et les personnels présents et actifs, les parents…


 
     

     
 

Action de sensibilisation

Tous nos élèves des classes de seconde ont pu bénéficier d’une rencontre avec Monsieur BERGUGNAT de l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA www.anpaa.asso.fr ).

Ces actions de prévention porteront totalement leurs fruits qu’avec le soutien des familles. Voici ce que nous écrivions, début février, aux familles des lycéens. Ce texte peut s’appliquer à tous les élèves de l’Externat.

"Après six mois de classe, il nous semble intéressant et important de faire un point d’étape sur le parcours de vie de vos enfants, au sein de notre institution : l’Externat Saint Joseph – La Cordeille.

Nous souhaitons rappeler à chacune et chacun les engagements qui sont les nôtres dans le cadre de la co-éducation et des responsabilités partagées vis-à-vis de l’accompagnement des jeunes que vous nous confiez.

La ponctualité et l’assiduité aux enseignements qui sont dispensés au Lycée Général sont un des premiers leviers de réussite.
Trop d’élèves bénéficient de certificats de complaisance ou ne profitent pas pleinement des séances de cours qui leurs sont proposées.
Le respect de chacune des composantes de notre établissement et de son règlement intérieur, tant au niveau humain que matériel, fait également partie intégrante de ces leviers de réussite.
Les constats d’écarts de langages, comportements ou dégradations volontaires sont inacceptables.
La préservation d’une bonne hygiène de vie est un facteur primordial à l’accomplissement du quotidien d’un jeune lycéen. Sommeil, alimentation, activité physique sont aussi des éléments qui contribuent à la réussite.

Une pensée en direction de nos jeunes qui n’attendent que la pause méridienne pour s’échapper de l’enceinte du lycée et descendre fumer… , ou celles et ceux qui n’ont à l’esprit que le lieu de la prochaine fête ou soirée dominicale.

Ces commentaires, réflexions, ne sont pas là pour venir stigmatiser telle ou tel, mais pour se rapprocher des valeurs que nous partageons et les accompagner sur le chemin de vie.

Notre regard bienveillant d’éducateur nous invite à ce partage d’informations. C’est en toute confiance et assuré de votre soutien dans cette exigeante mission éducative, que nous vous adressons ce courrier.
"


 
     

     
 

FlashMob de l'ESJ

Entraînez-vous pour être en rythme le 22 mars pour la fête de la Saint Joseph !

Cliquez sur les miniatures pour voir les vidéos (*.wmv)
 
 

Le Jour J

Il faudra bien vous positionner sur le terrain...



Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Pour connaître l'ordre d'entrée sur le terrain par classe : cliquez ici


 
     

     
 

2013 : Année Franco-Allemande :  Le Traité de l’Elysée a 50 ans !

La semaine du 21 au 27 janvier 2013, revêt pour les élèves germanistes et tous les acteurs de l’amitié franco-allemande une importance exceptionnelle. En effet, c’est le 22 janvier 1963, il y a de cela cinquante ans, qu’a été signé le traité de l’Elysée : le traité de coopération entre la France et l’Allemagne.

50 ans d'amitié franco-allemande
L'intensité et la diversité de la coopération franco-allemande sont sans pareilles dans le monde,
tant d'un point de vue politique, éducatif, commercial que culturel.

22 septembre 1962
Discours de Charles de Gaulle à la jeunesse allemande

22 janvier 1963
Signature du traité de l’Elysée


Le Traité sur la coopération franco-allemande (dit Traité de l’Elysée) est signé le 22 janvier 1963
par le Chancelier Adenauer et le Général de Gaulle.

5 juillet 1963
Création de l’Office franco-allemand pour la jeunesse
L’OFAJ a depuis subventionné plus de 250 000 rencontres et permis à environ 7,5 millions de jeunes de découvrir le voisin.

En savoir plus sur l'année Franco-Allemande...

 
     

     
 

Conférence à l'ESJ

Conférence
Cliquez sur l'image pour voir l'affiche en taille réelle

 
     

     
 

Vers cet Orient si compliqué...

Loin des lieux communs et des partis pris idéologiques, fin connaisseur des Eglises catholiques orientales et des pays du Moyen Orient, Mgr. GOLLNISCH, directeur de l’Œuvre d’Orient, nous a donné des clés si nécessaires à la compréhension de cet Orient si compliqué.

Si une première intervention s’adressait à 80 lycéens conduits par leurs enseignants d’histoire-géographie et de philosophie, une seconde réunissait un public adulte. Il serait trop long, de faire écho de la richesse du propos, permettez-moi simplement d’en relever quelques lignes de force.

Crise économique, sociale, troubles politiques ou guerre civile comme en Syrie frappent les sociétés moyen-orientales. Personne n’échappe aux conséquences de ces dernières, chrétiens comme musulmans. Il n’y a pas de volonté de la majorité musulmane de persécuter les chrétiens, exception faite des groupes ultra-minoritaires mais très dangereux, issus de la mouvance de Al Quaïda.

Est-ce à dire que la situation des chrétiens est satisfaisante ? Non, les discriminations nombreuses font de ces derniers, des citoyens de seconde zone. Les printemps arabes ont porté au pouvoir des partis islamistes, soucieux d’inscrire dans la loi le droit musulman et de l’imposer à tous. Minoritaires, les chrétiens doivent être respectés au nom des droits fondamentaux inaliénables de toute personne humaine. Que penser de l’Arabie Saoudite qui refuse toute liberté de culte à deux millions de chrétiens présents sur son sol. De même la liberté religieuse est inexistante dans le Monde Arabe à l’exception du Liban...

Il convient donc pour les chrétiens de conduire un dialogue respectueux mais exigeant et réaliste avec les musulmans. Les chrétiens ont toute leur place au Moyen Orient, par leur présence, comme le levain dans la pâte, ils sont des passeurs, des éléments de diversité, d'ouverture au Monde et souvent des artisans de paix.

L'Œuvre d'Orient par ses actions dans les domaines pastoraux, sanitaires et éducatifs, apporte son aide aux communautés chrétiennes ; leur permettant de jouer pleinement leur rôle au service de tous.

Lionel ROOS JOURDAN

_____
Cliquez sur les images pour les voir en taille réelle

 
     

     
 

4L Trophy Equipage

Quand nos anciens élèves se lancent dans l’aventure.
Thomas VERSEPUY et son collègue Alexandre GARCIA, scolarisés actuellement à l’Institut des Sciences de l’Ingénieur de TOULON, participeront au Raid Aventure qui les mènera dans le désert marocain à bord d'une Renault 4L.

Ils devront acheminer un minimum de 50 kg de fournitures scolaires destinées aux enfants les plus démunis du MAROC.

Pour les aider, vous pouvez déposer des fournitures auprès des secrétariats de l’école ou consulter leur dossier de sponsoring.


 
     

     
 

Vaincre la mucoviscidose

Tout au long de l’année scolaire 2011/2012, vous avez remis des jouets à Mme COLPAERT Emilie, agent des classes enfantines et maternelles à l’Externat. Ils ont été vendus lors du week-end VAINCRE LA MUCOVISCIDOSE, des 29 et 30 septembre 2012, organisé au Pradet. Une somme de 460€ à été versée à l’association "Les Virades de l’Espoir".

A cette somme un chèque de 251,50€ à été ajouté grâce à la vente des pains au chocolat proposée à la sortie de l’école le 28 septembre dernier.

Ces fonds serviront à favoriser l’accueil des familles, à l’hôpital Renée Sabran, dans le cas d’une hospitalisation de leur enfant et à financer des moyens thérapeutiques.

______

Merci pour votre participation et générosité !

 
     



 
ESJ La Cordeille - Tous droits réservés
Infos légales - Partenaires - Plan du site