Externat Saint Joseph Accueil Liens utiles Contactez nous ! Etablissement en Démarche de Développement Durable
 
Vous êtes ici : L'enseignement > Le Collège > Pédagogie
 
SOMMAIRE
.
.
.
.
 

     
 

Structure

Le Collège comporte 28 classes, 7 à chaque niveau de la 6ème à la 3ème, pour environ 800 élèves.

Chacun des 4 niveaux de la 6ème à la 3ème est encadré par un éducateur diplômé.

Deux dispositifs ULIS Dys pour des élèves à besoins spécifiques, le dispositif permet une accessibilité pédagogique et propose, en milieu scolaire ordinaire, des possibilités d'apprentissages souples et diversifiées.

Une classe pilote (5° - 4°) a effectif réduit, destinée à des élèves ayant des besoins particuliers :se réconcilier avec l’école, revaloriser leur identité d’élève, retrouver la confiance en eux et en leurs capacités, redonner du sens à sa scolarité...

Une classe APPN (5° - 4°) : Activités Physiques de Pleine Nature - Les élèves disposent de 2 heures forfaitaires annualisées en plus des 3 heures d’E.P.S obligatoires. Ainsi le vendredi après-midi ils pratiquent des activités de type voile, escalade, roller, VTT... (Plus d'infos sur la page de l'EPS).

Une classe Cinéma.(4° - 3°)


 
     


     
 

Enseignement

Les langues

- Anglais : LV1 (langue vivante 1) pour tous

- Chinois : dès la 6°, sur sélection en fin de CM2. Ce sont les seuls de l’Académie (Alpes-Maritimes et Var) auxquels cette possibilité est offerte.

-
Latin : A partir de la 5°

-
Espagnol, Italien ou Allemand : LV 2 à partir de la 5°

Etudier l'Allemand au Collège (expliqué par les élèves)
 
Diaporama
"Pourquoi l'Allemand en LV2 ?"

L'accompagnement personnalisé

- en 6ème : 1h pour tous
- en classe pilote : 1h en français, 1h en sciences, 0,5h en anglais + aide aux devoirs
- en 3° pour les anciens de la classe pilote : 1h en sciences et 1h en français

-
Aide aux devoirs en ULIS

-
Etude du soir : pour les élèves qui le désirent de 16h45 à 17h40 (sur inscription, service payant).

 

 
     

     
 

Comment accompagner votre enfant à son entrée au Collège

Aider son enfant dans son travail personnel à la maison, ce n’est pas seulement contrôler le travail, il faut dès le début l’aider à acquérir de bonnes méthodes de travail.

• Proposer à votre enfant d’afficher son emploi du temps (colorié par matières) à côté de son bureau, ainsi qu’une feuille récapitulant tout ce qu’il doit mettre dans son cartable.

• Pour chaque semaine, faire un tableau avec le travail à faire pour que votre enfant puisse s’avancer dans celui-ci.

• Pour chacune des matières de la journée, votre enfant a des leçons à apprendre qui ne sont pas forcément inscrites sur l’agenda. Pour apprendre, aidez-le à trouver sa meilleure façon pour mémoriser :
- suivre le plan du cours,
- lire à haute voix,
- réécrire sur une feuille de brouillon, etc…

Lorsqu’une évaluation est programmée, expliquez-lui qu’il doit s’imaginer dans la situation de restitution (évaluation à l’écrit, à l’oral, poésie…)

• Quand votre enfant souhaite vous réciter une leçon, attendez un moment avant de répondre à sa demande afin de favoriser une mémorisation à long terme au lieu de la mémoire immédiate.

• Pour les devoirs inscrits dans l’agenda,
- demandez-lui de lire attentivement la consigne notée dans son agenda,
- vérifiez qu’il a bien compris le sens de ce qu’il doit faire,
- s’il vous demande de l’aide, dans un premier temps renvoyez le au cours et aux exercices semblables qui ont déjà pu être traités en classe.

• Ne l’obligez pas à faire du travail supplémentaire, il est beaucoup plus constructif de reprendre avec lui ses propres copies et lui demander de recopier en corrigeant les fautes.

Aider son enfant dans son travail personnel à la maison, ce n’est pas faire le travail demandé à sa place.

• Quand votre enfant a des pages à lire, ne les lisez pas à sa place. Incitez-le à lire lui-même et à s’arrêter au bout de quelques lignes pour « se redire dans sa tête » ce qu’il vient de lire ; vérifiez qu’il a compris.

• Ne lui corrigez pas ses fautes d’orthographe, soulignez-les et laissez-le corriger seul. Par contre, conseillez-le : « as-tu vérifié tes accords de verbe, as-tu pensé à la ponctuation, aux majuscules, etc… ».

• Lorsque votre enfant est en difficulté devant un exercice, aidez-le, dirigez-le dans sa réflexion, ne lui donnez pas l’exercice ou la production tout faits.

En conclusion

• Accompagner un enfant à travailler, c’est parler avec lui de ce qu’il a vécu en classe, en insistant sur le positif : « qu’as-tu appris ? As-tu passé une bonne journée ? Qu’est-ce que tu as fait d’intéressant ? » Au lieu du traditionnel « quelles notes tu as eues ? » ou bien « qu’est-ce que tu as mangé à midi ? »

• C’est la réussite qui motive l’élève, pas la crainte d’échouer (attention au poids affectif que représente la note pour lui). C’est d’abord pour lui qu’il travaille, pas pour vous, pas pour vous faire plaisir. Votre enfant doit apprendre pour le plaisir d’avoir appris, d’avoir surmonté une difficulté, d’être fier de lui. Arrêtez de jouer sur « si tu veux réussir plus tard », « méfie-toi si tu as encore une mauvaise note »…. cela ne peut que le stresser encore plus…

• On conduit vers la réussite par les encouragements et en faisant confiance.

Télécharger cette charte d'accompagnement


 
     



 
 
________

ESJ La Cordeille - Tous droits réservés
Infos légales - Partenaires